Date de publication: 21/12/2022 | Tags: Enfance | Visites: 613

Le Premier Ministre, Monsieur Aïmene Benabderrahmane, a présidéة lundi 20 décembre 2022 au palais des Nations à Alger, les premières assises nationales sur « La situation de l'enfance en Algérie : acquis et défis », organisées en collaboration entre le Conseil  National Economique, Social et Environnemental et l'Office National de Protection et de Promotion de l'Enfance.


Dans son allocution d'ouverture, le Premier ministre a souligné l’engagement de monsieur le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, à mettre en place une stratégie qui assure  aux enfants l’exercice de leurs droits fondamentaux : «  L’Algérie réitère, à travers l’organisation de ces assises, son attachement à mettre en œuvre le programme du chef de l’Etat qui accorde  une extrême importance et un intérêt majeur à la promotion des droits de l’enfant, car convaincu que l’investissement dans l’enfant d’aujourd’hui détermine le sort de la société dans l’avenir » .


Pour sa part, le président du Conseil National Economique, Social et Environnemental, Monsieur Sidi Mohammed Bouchenak Khelladi, a évoqué le statut de l'enfance en Algérie : « qui est placée au centre des préoccupations majeures pour assurer l'avenir de notre pays ». Il a également souligné que la catégorie de l'enfance n'est pas moins importante que le reste des catégories de la société, auxquelles l'État a accordé un intérêt et une attention dans le cadre de l’édification de l'Algérie nouvelle, initiée par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune."


Le président du Conseil a également salué les politiques adoptées par l'État visant à protéger et à faire progresser l'enfance : « ces politiques ont produit des résultats remarquables qui ont permis de classer l'Algérie dans des rangs honorables en matière de prise en charge des enfants, ce qui nous motive à rechercher encore le meilleur pour l'enfant algérien." "Ceci est également confirmé par de nombreux indicateurs parus dans les rapports de notre Conseil Economique, Social et Environnemental, qui ont montré une amélioration de l'état sanitaire, éducatif et nutritionnel de l'enfant" , a ajouté le président du CNESE qui a conclu son allocution en évoquant la convention de partenariat conclue entre le Conseil National Economique, Social et Environnemental et l’Office National de Protection et de Promotion de l'Enfance. Ce partenariat s'est concrétisé par une collaboration à l'élaboration d'un projet de stratégie nationale pour l'enfance et à la mise en place de nouveaux mécanismes d'élaboration du Budget Programme  spécial enfance.


Pour la déléguée nationale à la protection de l’enfance, Meriem Chorfi, « la  rencontre, première du genre, rassemble tous les secteurs pour un seul objectif à  savoir, l’enfant et son bien-être, ses préoccupations et la prise en charge de son avenir ». Elle a mis en avant les lois qui le protègent notamment celle du  15 juillet 2015 qui renforce la volonté de tous les acteurs concernés à relever les défis et concevoir un meilleur avenir. Elle a souligné, à ce propos, le rôle de  la  société civile et du  mouvement associatif qui s’impliquent davantage dans la protection des enfants.


Il est à souligner que l'ouverture de ces assises de deux jours s'est déroulée en présence du président de l'Assemblée Populaire Nationale, monsieur Ibrahim Boughali, le conseiller de monsieur le président de la République, chargé des organisations nationales et internationales et des organisations non gouvernementales, M. Hamid Lounaoussi, des membres du gouvernement, des représentants des secteurs ministériels et des instances nationales, des chercheurs et experts et  d’un groupe d'enfants qui ont animé un atelier sous le titre : « La situation et les défis de l'enfance  en Algérie du point de vue des enfants ».