Source(s): La Nation
Date de publication: 08/03/2022 | Visites: 130

Le Conseil national économique social et environnemental (CNESE) a commémoré mardi le 5ème anniversaire du décès de son ancien président, Mohamed Seghir Babès.
La commémoration de Mohamed Seghir Babès s'est déroulée au cimetière de Sidi Yahia (Alger), en présence de sa famille, du président du CNESE, Sidi Mohammed Bouchenak Khelladi, et des représentants de la présidence de la République et des services du Premier ministre, selon un communiqué du Conseil. 
A cette occasion, M. Bouchenak Khelladi, a prononcé un discours en hommage au défunt, décédé le 7 mars 2017, mettant en avant ses qualités.
Le président du CNESE a rappelé que le défunt a servi 12 années durant lesquelles, "son abnégation et sa stature d'homme de sciences, ayant occupé tant de postes de responsabilité, en se consacrant sans relâche à hisser l'exigence de grand commis de l'Etat et en évertuant la connaissance comme moteur de l'action publique, n'ont jamais été démenties"
Mohamed Seghir Babès "a marqué de son empreinte au Conseil par son apport intellectuel remarquable et sa vision d'une société apaisée, qui ont amené  une clairvoyance et des convictions fortes pour le dialogue et la cohésion sociale", a souligné M. Bouchenak Khelladi
"Tout au long de son parcours, il a démontré que le service de l'Etat était la grande cause de sa vie. Son engagement témoigne de la qualité humaine des dignes filles et fils de l'Algérie éternelle", a-t-il encore affirmé.
Le président du CNESE a rappelé que le défunt avait focalisé, durant sa présidence du Conseil, sur quelques thématiques fondamentales, dont la paix sociale par la justice sociale, la démocratie participative, le développement local en améliorant la gouvernance locale et la réforme administrative pour aider l'administration à surmonter ses difficultés et ainsi la rendre plus performante au service de la Nation.
Sur le plan international, Feu Mohamed Seghir Babès, ayant été désigné membre du groupe de personnalités éminentes, créé par les chefs d'Etat africains pour gérer le Mécanisme africain d'évaluation par les pairs (MAEP), dédié aux systèmes de gouvernance en Afrique, a fait deux mandats, dont un comme président de ce mécanisme.
M.Bouchenak Khelladi a tenu également à rappeler qu'en juin 2014, lors d'un symposium, le défunt a su convaincre le Conseil scientifique de l'Université des Nations unies, et obtenu la mise en place d'un Institut des Nations unies de développement durable (UN-IRADA) en Algérie.
Le défunt a en outre, été président de l'association des Conseils économiques et sociaux et institutions similaires.
"De par sa grande compétence, son dévouement à l'Etat algérien et ses hautes qualités humaines, Mohamed Seghir Babès reste un exemple fort et un modèle pour nos enfants, nos étudiants, nos chercheurs et nos fonctionnaires, dont on devra nous inspirer pour effectuer un saut qualitatif, afin d'atteindre des niveaux de performance devant permettre à notre cher pays de se hisser dans la modernité", a-t-il conclu.
(APS)